De l’importance du lien social

25 mai 2019

Les relations sociales et le bonheur individuel…

“Il y a quelque chose dans l’affection personnelle, dans les caresses, dans le flot magnétique de la sympathie et de l’amitié, qui fait, à sa façon, plus de bien que toute la médecine du monde.”  

Walt Whitman

 

Dans mon article intitulé Dépendance et interdépendance j’ai écrit au sujet de la relation étroite que les êtres humains entretiennent avec les non humains (animaux, plantes…), ainsi que de la complexité de ces relations. Aujourd’hui je me tourne plus particulièrement vers les relations entre humains et à l’importance du lien social pour garantir le bien-être et l’équilibre psychique.

Plusieurs études de psychologie semblent confirmer qu’il existe un lien significatif entre la qualité des relations sociales et le bonheur individuel. La plus longue étude sur le bonheur est celle menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Harvard, actuellement dirigée par le psychiatre américain, Robert Waldinger. Cette recherche menée auprès de 724 individus depuis les années 30 semble mettre en évidence plusieurs ingrédients nécessaires à une vie heureuse.

D’après cet étude, le bonheur serait lié au fait:

 

  • 1 – D’être bien entouré:

Les personnes les plus épanouies sont celles qui ont plus de contact avec leur famille, leurs amis et leur communauté. Les personnes isolées socialement sont plus à risque de développer des maladies, de la dépression, des conduites addictives ou des conduites à risque.

 

  • 2 – De privilégier la qualité plutôt que la quantité des relations:

La qualité des liens que nous avons avec nos proches compte davantage que le nombre de proches. Nous pouvons donc nous poser la question suivante : combien de personnes de notre entourage nous viendraient en aide si nous étions en difficulté? La qualité des relations est en effet liée au type de soutien qu’on sait pouvoir obtenir de la part d’autrui en cas de besoin.

 

  • 3 – De construire des liens durables:

La durée des relations joue un rôle important sur le bien-être. L’étude de Waldinger met en évidence que les couples qui sont satisfaits de leur relation à 50 ans ont une meilleure santé à 80 ans. Les personnes qui vivent en couple sans s’être séparées et sans avoir vécu des conflits majeurs, ont de meilleurs scores aux tests de mémoire que les autres. Il est également important de préciser que les couples heureux ne sont pas ceux qui ne se disputent pas, mais ceux qui reposent sur des bases solides et qui font preuve de résilience.

 

Contrairement à la croyance que le bonheur serait proportionnel au succès professionnel ou aux revenus, cette étude montre que de bonnes relations sociales nous permettent d’avoir une meilleure santé et de ressentir plus de bien-être. Comme disait Aristote, l’homme est un animal social et nous avons besoin, pour mener une vie épanouie, non seulement de cultiver des relations de qualité, mais aussi de ressentir un sentiment d’appartenance.

 

 

N'oubliez pas de liker et de partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *