Stratégies

Hypnose Ericksonienne, thérapie d’acceptation et d’engagement, thérapie brève et stratégique… Je propose des outils thérapeutiques adaptés à la situation de chaque patient. La psychothérapie démarre généralement avec la présentation du patient, par lui-même, et la description de sa problématique. Ce premier entretien a pour but d’aider le patient à clarifier ses besoins et ses objectifs.

Le premier outil thérapeutique est donc la parole : une psychothérapie est, en effet, un espace de parole, basée sur le dialogue entre un patient et un psychologue. Pour cela, il est essentiel d’établir dès le début une alliance thérapeutique, c’est-à-dire une relation de confiance basée sur le respect et sur le non jugement mutuels.

Par la parole, les maux deviennent des mots et cela peut déjà être un premier pas vers la guérison. Au cours de ce voyage, le psychologue a un rôle d’accompagnateur et non pas de guide: c’est le chemin du patient et c’est à ce dernier de créer sa propre boussole afin d’orienter sa vie de manière autonome, même lorsque la psychothérapie se sera terminée.

 

L’hypnose Ericksonienne

L’hypnose, telle que nous la concevons, est un outil qui utilise le pouvoir métaphorique des mots et de l’imaginaire. Lorsqu’une personne est en souffrance, elle a parfois des difficultés à envisager des scénarios alternatifs à sa souffrance. Elle reste focalisée sur l’origine et les causes de son mal-être. Notre conception de l’hypnose s’appuie sur la polysémie des mots et sur la richesse des images mentales pour aider le patient à esquisser d’autres paysages possibles. Cette hypnose thérapeutique d’inspiration ericksonienne et humaniste vise à permettre au patient de se réharmoniser, de mieux vivre.

Contrairement à l’hypnose de spectacle, cette hypnose thérapeutique n’est pas directive et le patient reste libre et conscient au cours de la séance. Cela peut lui permettre de prendre conscience “autrement” de certaines choses qu’il est en train de vivre et de trouver des solutions à ses problématiques par lui-même. (Voir mon article sur l’hypnose et la dépendance.)

 

 

Les contes thérapeutiques

Un outil qui est complémentaire à l’hypnose est le conte thérapeutique. En effet, bien avant la naissance de la psychologie, les hommes trouvaient, dans les contes et dans les histoires mythologiques racontés au coin du feu, les réponses à leurs questions sur la vie et la mort. Le pouvoir thérapeutique des contes n’a jamais cessé d’exister depuis la nuit des temps.

Et encore aujourd’hui le conte métaphorique peut favoriser l’insight ou une nouvelle prise de conscience. Mais comment est-il possible que les contes nous aident à guérir de nos souffrances psychiques? Les contes parlent à notre inconscient. Leur but n’est ni d’interpréter ni d’expliquer mais de nourrir l’imagination. Lorsque nous écoutons un conte, c’est un peu comme si nous redevenions l’enfant émerveillé que nous avons été, pour qui la vie est un monde mystérieux encore à découvrir et où tout est encore possible.

 

La communication bienveillante

“Les mots sont des fenêtres ou des murs” : ainsi Marshall Rosenberg, le fondateur de la communication non violente, propose d’envisager la communication. En effet, les mots peuvent servir pour créer un terrain d’entente ou pour alimenter des conflits avec autrui. La communication non violente est un outil visant à désamorcer des conflits et à créer des relations basées sur l’empathie, la compassion, la coopération et le respect de soi et des autres. Dans le cadre d’une psychothérapie, c’est un outil puissant qui peut permettre de rétablir le dialogue au sein des couples, entre les parents et leurs enfants ou dans un cadre professionnel.

Thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT)

Selon la problématique du patient, nous pouvons aussi proposer une thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) qui appartient à la troisième vague des thérapies comportementales et cognitives (TCC). Cette approche, qui vise à favoriser la flexibilité cognitive chez le patient à l’aide d’outils spécifiques (i.e. l’acceptation, l’engagement et la méditation), considère que la souffrance n’est pas le signe d’une pathologie, mais une partie intégrante de l’expérience humaine. La thérapie d’acceptation et d’engagement intègre entre autres des techniques issues de la pleine conscience.

 

 

La pleine conscience

La Mindfulness est un autre outil que nous proposons à nos patients pour leur permettre de revenir dans l’instant présent et leur apprendre à ne pas s’identifier avec les pensées. De nombreuses études montrent désormais l’effet positif de la pleine conscience sur la diminution des ruminations et des pensées négatives, ainsi que sur le stress et les symptomatologie anxieuse. Nous proposons à nos patients plusieurs types de méditations guidées (i.e. méditation sur le souffle, méditation du regard, méditation du son, scan corporel, méditation de la bienveillance, méditation de la montagne, méditation du lac etc.) pour leur permettre d’acquérir et de consolider leurs capacités attentionnelles et leur lâcher-prise.

 

 

HTSMA

Dans certaines cas, nous proposons également de l’HTSMA ou Hypnose, Thérapies Stratégiques et Mouvements Alternatifs. Il s’agit d’une thérapie qui intègre à la fois L’EMDR de Francise Shapiro, l’hypnose Ericksonienne et la thérapies brève. L’HTSMA est une forme d’hypnose fractionnée avec une stimulation sensorielle alternée, qui se pratique par stimulations alternatives.  Cette approche peut être utile en cas de désordres émotionnels d’origine traumatique (traumas physiques ou psychologiques).

Finalement, quelque soit l’outil ou la thérapie proposée, nous considérons toujours le patient dans sa globalité : il s’agit de soigner des gens et non pas des symptômes.

Pour cela, notre approche est éclectique : à la fois discursive, métaphorique, cognitive, comportementale mais aussi systémique et stratégique car l’environnement dans lequel on vit (familial, professionnel, social, communautaire) a aussi un impact sur notre bien-être.